Inscris-toi pour écrire dans l'encyclopédie Wikimini!

Vêtement au Moyen Âge

« Vêtement au Moyen Âge » défini et expliqué aux enfants par les enfants.

Les vêtements au Moyen Âge doivent être le reflet de la place de chacun dans la société. On reconnait ainsi le clerc, le moine, le légiste, le noble, le bourgeois, le paysan, … au costume qu'ils portent. Les souverains y veillent en réservant certaines étoffes précieuses, fourrures ou couleurs à la noblesse.

Jusqu’au XIVe siècle, les formes de vêtements varient peu, et sont à peu près les mêmes pour tout le monde. Le vêtement de base était une sorte de longue chemise, resserrée à la taille. On prélevait la laine des moutons à la ferme, on la tissait et on la filait sur place. Chez les personnes plus aisées, en revanche, les tenues étaient plus élaborées et la mode changeait très vite. Certaines règles ne variaient cependant pas : les jupes ne remontaient jamais au-dessus de la cheville, mais les décolletés pouvaient descendre assez bas. Les femmes couvraient leurs cheveux. Les hommes pouvaient porter des bas et des vestes courtes .

Sommaire

modifier Types de vêtements

modifier Les paysans

Au Moyen Âge, les gens modestes avaient des vêtements assez semblables entre eux. La robe courte était le costume ordinaire des paysans avec les chaussures à la poulaine. Ils portaient le plus souvent les couleurs les moins nobles comme le gris, obtenu à l'aide d'écorce d'aulne, un arbre poussant en milieu humide.

modifier Les moines

Certains moines, comme les cisterciens, s'habillaient avec des vêtements en laine non teinte (gris, brun). La robe traditionnelle s'appelle la coule. Par dessus, les frères portaient une longue tunique. Une pièce rectangulaire noire, serrée par une ceinture, servait également de tablier de travail. On l'appelait le scapulaire.

modifier Les nobles

Les nobles s'habillaient avec des collants, des tuniques et des vêtements qui étaient plus coûteux, comme de la fourrure (par exemple de la fourrure d'hermine) ou de la soie, et des teintures chères. Les couleurs principales étaient le bleu et le rouge.

Nobles dansant la farandole avec des vêtements près du corps, des cottes courtes pour les hommes et de grands décolletés pour les femmes. On remarque aussi les chaperons, coiffes typiques du Moyen Âge.
Nobles dansant la farandole avec des vêtements près du corps, des cottes courtes pour les hommes et de grands décolletés pour les femmes. On remarque aussi les chaperons, coiffes typiques du Moyen Âge.

modifier Techniques

modifier Matériaux

La laine était la plus répandue, grossière ou fine. Le lin la remplaçait dans certaines régions. On importait aussi des cotonnades et des soieries. Les Balkans exportaient du chanvre pour la toile et les cordes ainsi que des fourrures.

Les paysans faisaient leurs sabots eux-mêmes ou allaient à pieds nus. D’autres portaient de grosses semelles de bois ou de liège pour se protéger de la boue. Les chaussures à talon n’apparurent qu’au cours des siècles suivants. Les meilleures chaussures de cuir venaient d’Espagne.

modifier Couleurs et leur "symbolique"

Au Moyen Âge, on utilisait des couleurs naturelles. Par exemple :

  • le bleu (azur) était fabriqué à partir de l'indigofera ou de la guède (plante déja connue pour sa coloration à la préhistoire) signifie la loyauté, la justice, la sagesse
  • le rouge = la garance (dont le pouvoir est connu depuis la préhistoire) de bois de Brésil ou de sang-de-dragon (évidemment ce n'est pas du vrai sang de dragon mais du "liquide" venant d'un palmier) ‏symbolise la force, le courage, la largesse et la charité
  • le vert (sinople)  = le plantain ou le genêt symbolise la beauté, la jeunesse et la vigueur
  • le jaune (or)  = le safran ou la gaude symbolise la richesse, la noblesse et la foi
  • le noir (sable) = beaucoup de matières brûlées, comme par exemple le noir de charbon, qui est une calcination de bois de chênes, symbolise l'humilité, la patience, la tempérance et la pénitence

Le lichen est aussi utilisé mais pour beaucoup de couleurs très différentes.

modifier Évolution

Voici l'évolution de la mode vestimentaire médiévale en Occident (clique sur l'image pour l'agrandir) :

modifier IXe siècle

Une grande tunique rouge, du temps des Francs, vient de Constantinople.

modifier XIIe siècle

De somptueuses soieries arrivent massivement d’Orient. Certaines personnes portent de longues chemises de toile, les chainses.

modifier XIIIe siècle

A cette époque, on porte une longue chemise aux manches très étroites et qui colle au buste avant de s’évaser à partir des hanches. Par-dessus, on porte un long surcot (tunique longue jusqu'à la mi-jambe) sans manches.

Ce surcot est bordé de fourrure. Sur la tête, on peut porter un touret, attaché avec une mentonnière et qui couvre presque toute la figure.


Vêtement au Moyen Âge sur le web
À propos de cette fonction

Wikiboo
 Outils personnels