Politique au Sénégal

De Wikimini, l’encyclopédie pour enfants
Aller à : navigation, rechercher

La vie politique au Sénégal remonte à 1833.

Indépendance du Sénégal

Après la création de l'Union française en 1946 et le vote de la loi-cadre Defferre en 1956, les colonies françaises d'Afrique noire franchirent une nouvelle étape en 1958.

Le général de Gaulle, devenu chef du gouvernement de la France, proposa de faire des républiques autonomes, unies à la France dans le cadre d'une grande communauté. Le projet donnait aux États africains la gestion de leurs affaires. Mais une partie de leur souveraineté restait aux mains de la France.

En septembre, ce projet fut soumis à un référendum. Les Africains votèrent massivement « oui » et acceptèrent ce statut : le Sénégal et les autres colonies devinrent autonomes et adhérèrent ainsi à la Communauté franco-africaine. Seule la Guinée vota « non » : elle proclama alors son indépendance totale.

Certains des nouveaux États africains tentèrent de s'unir pour se donner plus de puissance dans le domaine politique et économique.

Ainsi, en 1959, le Sénégal, le Soudan français (actuel Mali), la Haute-Volta (actuel Burkina Faso) et le Dahomey (actuel Bénin) décidèrent de former un seul pays. Mais la Haute-Volta et le Dahomey renoncèrent à ce projet.

Le Sénégal et le Mali signèrent un accord qui unifiait leurs deux pays et formait la Fédération du Mali. Ensemble, les deux pays réclamèrent alors l'indépendance de la fédération. Mais des tensions et des rivalités firent éclater la fédération.

Le 20 août 1960, le Sénégal devint une république indépendante avec Léopold Sédar Senghor pour président de la République.

Les autres colonies de l'Afrique noire française accédèrent à l'indépendance la même année, après plus de 80 ans de colonisation.

Wikiboo Outils personnels