Inscris-toi pour écrire dans l'encyclopédie Wikimini!

Aimé Césaire

« Aimé Césaire » défini et expliqué aux enfants par les enfants.
Aller à : navigation, rechercher

Aimé Césaire, de son nom complet Aimé Fernand David Césaire, est un écrivain et homme politique français, né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique) et mort le 17 avril 2008 à Fort-de-France. Il est l'un des fondateurs du mouvement de la négritude.

Son enfance

Aimé Césaire est né à Basse-Pointe, en 1913, de son père Fernand Césaire, fonctionnaire, et de sa mère Félicité, femme au foyer et couturière. Ils ont eu, en plus d'Aimé, trois garçons et deux filles. Aimé Césaire allait à l'école primaire de Basse-Pointe. Son grand-père fut le premier enseignant noir en Martinique. Il a appris à lire grâce à sa grand-mère mamie Nini du Lorrain. Aimé lisait tout le temps mais jouait aussi beaucoup au football. Quand sa famille déménagea pour Fort-de-France afin que les enfants puissent continuer leurs études, il avait dix ans. Aimé aimait beaucoup se promener, profiter de ses vacances, aller cueillir des fruits dans les arbres, surtout les raisins de bord de mer. Aimé Césaire disait : « Enfant, déjà, j'avais quelques idées et même une personnalité; j'étais déjà un drôle de personnage ».

Ses études

C'est mamie Nini du Lorrain qui a appris à lire à Aimé Césaire. Il est allé à l'école primaire de Basse-Pointe. Il a obtenu une bourse en 1931 pour continuer ses études au lycée Louis-le-Grand à Paris. Il y prépara le concours difficile de l'École normale supérieure et le réussit. En 1939, Césaire rentra en Martinique pour être professeur au lycée Victor-Schoelcher où, dès le premier jour, il rencontre Léopold Sédar Senghor, avec qui il noue une amitié qui durera jusqu'à la mort de ce dernier.

L'homme politique

Aimé Césaire fut élu maire en 1945 et il l'est resté jusqu'en 2001. Il a été réélu neuf fois pendant 55 ans! Grâce à lui, Fort-de-France se modernisa. Il installa l'eau et l'électricité tout en créant de nouveaux quartiers comme Texaco, Volga-plage et Trénelle. Le maire Césaire a voulu surtout mettre la culture à la portée du peuple. Il a invité des artistes martiniquais pour monter des spectacles. Il a créé le Festival culturel de Fort-de-France en 1972 et en 1976 le Service municipal d'action culturelle (SERMAC).

Il fut également député du Parti Communiste Martiniquais, mais n'étant plus d'accord avec ce parti, il démissionne avec la fameuse "Lettre à Thorez" qu'il écrit en 1956. Il crée alors, en 1958, le Parti Progressiste Martiniquais (PPM) avec ses amis dont Pierre Aliker. Ils choisissent la fleur de balisier comme symbole. Aimé Césaire restera député jusqu'en 1993, Camille Darsières lui succédant.

L'écrivain

Césaire était un grand homme politique. Cependant on l'a surtout connu en tant qu'écrivain.

En effet, il a écrit de la poésie, du théâtre, des discours et des essais. Aujourd'hui, ses œuvres sont célèbres dans le monde entier :

Théâtre

  • Et les chiens se taisaient (1956)
  • La tragédie du Roi Christophe (1963)
  • Une saison au Congo
  • Une tempête (1969), adaptation de La tempête de Shakespeare

Poésie

  • Cahier d'un retour au pays natal (1960)
  • Soleil cou coupé (1948)
  • Les Armes miraculeuses (1946)
  • Corps perdu (1950)
  • Ferrements (1960)
  • Cadastre (1961)
  • Moi laminaire (1982)
  • La poésie (1994)

Essais

  • Esclavage et colonisation (1948)
  • Discours sur le colonialisme (1955)
  • Discours sur la négritude (1987)

Histoire

  • Toussaint Louverture : La révolution française et le problème colonial;
  • Présence Africaine

Décès

Le 9 avril 2008, il est hospitalisé au CHU Pierre Zobda Quitman de Fort-de-France pour des problèmes cardiaques. Son état de santé s'y aggrave et il décède le 17 avril 2008 au matin.

Wikiboo Outils personnels