Inscris-toi pour écrire dans l'encyclopédie Wikimini!

Travaux d'Héraclès

« Travaux d'Héraclès » défini et expliqué aux enfants par les enfants.
(Redirigé depuis 12 travaux d'Héraclès)
Aller à : navigation, rechercher
Hercule et l'Hydre, par Antonio del Pollaiolo (vers 1475)
Les 12 travaux d'Héraclès sont les exploits exécutés par Héraclès (Hercule chez les Romains) sur ordre d'Eurysthée. Il s'agit d'un élément essentiel de la mythologie grecque.

Mythe

Zeus, amoureux d'une jeune fille, Alcmène, trompe aussi bien Héra, sa femme, que la princesse, en se faisant passer pour son mari, Amphitrion. Il donne aussi un enfant à cette dernière. La jeune femme accoucha donc de deux ex-jumeaux : Héraclès, fils de Zeus et Eurysthée, fils d'Amphitrion. Héra, voulant éliminer le fruit de l'infidélité de son mari, envoie deux serpents dans le berceau du bébé Héraclès, qui les étrangle à main nue. En grandissant, on remarque bien que chez les enfants, deux caractères très différents s'opposent : autant Héraclès est fort et courageux, autant Eurysthée est lâche et peureux. Plus tard, Héra, folle de rage d'avoir vu son plan échouer, envoie un sort à Héraclès, devenu adulte, la folie, et ce dernier tue sa femme et ses enfants de son arc.

Rongé par le remord, Héraclès demande conseil à la prêtresse d'Apollon, la Pythie. Elle l'envoie chez Eurysthée qui imagine douze travaux pour purifier son âme :

Le lion de Némée

Un lion invincible et gigantesque terrorisait les habitants. Il était le fils de Sélénè la déesse de la lune. Eurysthée demanda à Héraclès de le tuer. Pour le vaincre, il essaya d'abord de lui envoyer des flèches mais la peau du lion était la meilleure des cuirasses que l'on pouvait imaginer. Aucune flèche ne réussi à lui faire la moindre égratignure. L'animal pris quand même peur et s'enfuit dans sa grotte. Or, celle-ci avait deux entrées. Héraclès en boucha une et entra par l'autre. Il avança dans la grotte et frappa le monstre de sa massue, qui, sous le choc, se cassa en deux. Grâce à la dureté de sa peau, le lion fut simplement sonné alors qu'il aurait du être décapité. Héraclès, profitant de son avantage, serra le cou de l'animal pour l'étrangler. Après quoi, il dépouilla l'animal de sa peau et la mit sur son dos, lui faisant une superbe cuirasse, le rendant à son tour invincible.

L’hydre de Lerne

L’hydre de Lerne était un serpent à neuf têtes venimeux envoyé par Héra. Hercule trancha d’abord chacune des têtes et se rendit compte que deux autres têtes repoussaient à la place de chaque tête qu'il venait de tuer. Hercule appela alors Iolas et lui demanda de brûler les blessures après qu’Hercule ait tranché les têtes pour les empêcher de repousser. Ce stratagème marcha et l’hydre mourut. Hercule trempa des flèches dans le sang du serpent en prévision des prochaines épreuves.

La biche de Cérynie

Pour ce travail Héraclès devait ramener vivante la biche de Cérynie appelée aussi biche du Mont Menale. C'est une biche aux cornes d’or et aux sabots d'airain qui courait très vite. Héraclès poursuivit la biche à la course pendant un an sans s’arrêter.Il adressa une prière à Artemis à qui appartenait la biche. Elle voulait bien mais à une seule condition que Héraclès accepta. C'était de ramener la biche dans la forêt après l'avoir montrée à Eurysthée. Héraclès accepta et cela fut fait ainsi.

Le sanglier d’Érymanthe

Pour cette tache, Héraclès devait capturer un grand sanglier qui ravageait les terres du roi d'Érymanthe il le pista pendant une année ce n'est finalement que en hiver qu'il put l'attraper grâce à un étang gelé. le sanglier le suivit mais vu qu'il était gros il fut emprisonné dans la glace et Héraclès put le capturer sans difficulté.

Les écuries d’Augias

Ce travail consistait à nettoyer en une seule journée les écuries d’Augias qui était d’une saleté répugnante, le fumier n’ayant pas été retiré depuis 30 ans. Héraclès réussit en appelant les dieux fleuves qui ont réussit ce travail à sa place.

Les oiseaux du lac Stymphale

La sixième épreuve des douze travaux était d’exterminer les oiseaux du lac Stymphale. Le bec, les pattes et les ailes de ces oiseaux étaient en bronze et ils dévoraient la chair humaine. Pour l'aider, la resplendissante déesse Athéna lui tendit deux petits objets en bronze: des cymbales. Grâce à celles-ci, Héraclès fit un vacarme épouvantable. Les oiseaux s’envolèrent de peur et il put les tuer avec ses flèches trempées dans le sang de l'hydre de Lerne.

Le taureau crétois

Cette épreuve consistait à capturer le taureau de l’île de Crète (qui soufflait des flammes). Héraclès captura le taureau à main nue et le dédia à Héra avant de le remettre en liberté.

L’enlèvement des cavales de Diomède

Pour ce travail, Héraclès devait capturer les juments mangeuses d’hommes de Diomède. Heraclès se rendit chez Diomède et prit possession des juments. Il les emmena ensuite sur une plage et les fit garder pendant qu'il s'occupait de Diomède. Il se battit contre lui, gagna, et le transporta sur la plage. Là, les juments dévorèrent la chair de Diomède. Les bêtes rassasiées, Heraclès pu alors les capturer facilement et les amener à Eurysthée.

La ceinture de l’amazone Hippolyte

Le 9ème travail d'Héraclès fut d’apporter la ceinture d’or de la reine des Amazones. Lorsqu’il accosta au port où vivaient les amazones, Hippolyte en gage d’amour lui donna la ceinture d’Arès. Entretemps, Héra, déguisée en Amazone, répondit une rumeur disant qu’Héraclès voulait enlever Hippolyte. Les femmes-guerrières attaquèrent aussitôt le navire. Héraclès, croyant à une trahison, tua Hippolyte et lui pris sa ceinture.

Le troupeau de Géryon

Pour cette mission, Héraclès devait voler les bœufs du géant Géryon pour Eurysthée. Il atteint l'île où ils vivaient sur une coupe d'or prêtée par Hélios. Une fois arrivé, il tua Othro le chien à deux têtes du berger Eurython qui gardait le troupeau. Alerté par le bruit du coup donné par Hercule à Othro, Eurython vint au secours de son chien mais c'était trop tard. Eurython reçut un coup de massue à son tour. Hercule regroupa alors les bœufs et partit. Mais il ne vit pas Ménoités, le bouvier du troupeau d'à côté, qui alla prévenir Géryon du double meurtre commis par Hercule. Le géant qui avait trois têtes surpris Hercule lors d'une petite sieste bien méritée. Hercule réagit et planta trois flèches dans les têtes de Géryon. Il tenta de terminer sa sieste mais Héra envoya des bandits pour voler les bœufs. Zeus, pour aider son fils, lâcha une pluie de pierres sur les voleurs pour les faire fuir. Hercule regagna le rivage avec le troupeau et embarqua les bœufs dans la coupe pour rejoindre l'autre rive.

Les pommes d’or du jardin des Hespérides

Héraclès dut ensuite rapporter les pommes d'or des Hespérides. Suivant le conseil de Nérée, le Dieu marin, il demanda à Atlas, le père des Hespérides, d'aller cueillir les pommes à sa place pendant qu'il le remplacerait pour soutenir la voûte céleste. Quand Atlas revint avec les pommes, il ne voulait pas reprendre la voûte céleste. Hercule prétexta donc qu'il voulait mettre un coussin sous ses épaules pour que le supplice soit moins dur. Atlas repris donc le fardeau en attendant que Héraclès soit prêt. Mais Hercule pris la fuite alors avec les pommes.

Cerbère

Pour cette ultime épreuve, envoyé par Eurysthée, Heraclès devait enchaîner Cerbère, le chien à trois têtes, dont le maître est Hadès le dieu des Enfers. Pour cet exploit, Héraclès fut aidé par Athena et Hermes. Le héros combattit contre le Cerbère à mains nues, sauta sur la bête, la prit par le cou et lui fit perdre connaissance. Il l’enchaîna alors et la ramena à Eurysthée . Eurysthée, surpris qu'Heraclès ait ramené la bête féroce, se cacha et eut si peur qu'il le renvoya de son royaume.

Héraclès devenu imortel parti au olympien

Wikiboo Outils personnels