Inscris-toi pour écrire dans l'encyclopédie Wikimini!

Paul Éluard : Différence entre versions

« Paul Éluard » défini et expliqué aux enfants par les enfants.
Aller à : navigation, rechercher
(Page créée avec « Paul Eluard est un célèbre poète français du XXe siècle. Il adhère au dadaïsme(dada) et devient un membre important du groupe du surréalisme. Il est né le 14 décemb… »)
 
 
(Une révision intermédiaire par un autre utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
'''Paul Éluard''' est un [[Poète|poète]] [[France|français]], né le 14 décembre 1895 à [[Saint-Denis|Saint-Denis]] et mort le 18 novembre 1952 à [[Charenton-le-Pont|Charenton-le-Pont]]. « ''Capitale de la douleur'' » et « ''Liberté'' » sont ses [[Œuvre|œuvres]] principales.
Paul Eluard est un célèbre poète français du XXe siècle. Il adhère au dadaïsme(dada) et devient un membre important du groupe du surréalisme. Il est né le 14 décembre 1895 à Saint-Denis. Frappé d'hémoptysique, il se fait hospitalisé car il est atteint de tuberculose et rencontre alors une jeune russe en exil qui l'impressionne beaucoup. Il écrit alors avec elle ses premiers poèmes d'amour et le prolongera dans toutes ses œuvres. Il entreprend alors le mouvement Dada dans l'absurdité, la folie, la drôlerie et le non-sens. Il rejoint ensuite le groupe du surréalisme. En 1943, il rassemble les textes de nombreux poètes résistants et publie un livre intitulé l'Honneur des poètes puis se réfugie dans un hôpital psychiatrique avec beaucoup de juifs et de résistants qui s'y cachaient. A la libération, il est nommé avec Louis Aragon, le grand poète de la Résistance. Il meurt le 8 novembre 1952 à Charenton-Le-Pont.<br>
 
  +
  +
== Biographie ==
  +
  +
Il adhère au dadaïsme et devient un membre important du groupe du [[Surréalisme|surréalisme]]. Il est né le 14 décembre 1895 à Saint-Denis. Frappé d'hémoptysique, il se fait hospitalisé car il est atteint de [[Tuberculose|tuberculose]] et rencontre alors une jeune russe en exil qui l'impressionne beaucoup.
  +
  +
Il écrit alors avec elle ses premiers poèmes d'amour et le prolongera dans toutes ses œuvres. Il entreprend alors le mouvement [[Dadaïsme|''Dada'']] dans l'absurdité, la folie, la drôlerie et le non-sens. Il rejoint ensuite le groupe du surréalisme.
  +
  +
En 1943, il rassemble les textes de nombreux poètes résistants et publie un livre intitulé «&nbsp;[[L'Honneur des poètes|''l'Honneur des poètes'']]&nbsp;» puis se réfugie dans un hôpital psychiatrique avec beaucoup de juifs et de résistants qui s'y cachaient. A la libération, il est nommé avec [[Louis Aragon|Louis Aragon]], le grand poète de la Résistance. Il mourut le 8 novembre 1952 à Charenton-le-Pont.
  +
  +
[[Catégorie:Poésie_de_langue_française]]

Version actuelle datée du 17 avril 2013 à 18:27

Paul Éluard est un poète français, né le 14 décembre 1895 à Saint-Denis et mort le 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont. « Capitale de la douleur » et « Liberté » sont ses œuvres principales.

Biographie

Il adhère au dadaïsme et devient un membre important du groupe du surréalisme. Il est né le 14 décembre 1895 à Saint-Denis. Frappé d'hémoptysique, il se fait hospitalisé car il est atteint de tuberculose et rencontre alors une jeune russe en exil qui l'impressionne beaucoup.

Il écrit alors avec elle ses premiers poèmes d'amour et le prolongera dans toutes ses œuvres. Il entreprend alors le mouvement Dada dans l'absurdité, la folie, la drôlerie et le non-sens. Il rejoint ensuite le groupe du surréalisme.

En 1943, il rassemble les textes de nombreux poètes résistants et publie un livre intitulé « l'Honneur des poètes » puis se réfugie dans un hôpital psychiatrique avec beaucoup de juifs et de résistants qui s'y cachaient. A la libération, il est nommé avec Louis Aragon, le grand poète de la Résistance. Il mourut le 8 novembre 1952 à Charenton-le-Pont.

Wikiboo Outils personnels