Inscris-toi pour écrire dans l'encyclopédie Wikimini!

Aigle royal : Différence entre versions

« Aigle royal » défini et expliqué aux enfants par les enfants.
Aller à : navigation, rechercher
 
(15 révisions intermédiaires par 13 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
[[Image:Aigle royal-6637.jpg|thumb|right]]L''''aigle royal''' est un grand [[Rapace|rapace]] [[Diurne|diurne]] qui appartient, comme la plupart des autres [[Aigle|aigles]], à la famille des [[Accipitridé|accipitridés]]. Longtemps pourchassé, l'aigle royal est aujourd'hui un [[Oiseau|oiseau]] protégé dans plusieurs pays tel que la France.
  +
 
== Locomotion ==
 
== Locomotion ==
   
[[Image:Aigle royal-6637.jpg|thumb|right]]Quand il vole, l'aigle royal se démarque grâce à ses ailes légèrement retroussées vers le haut.Cette caractéristique  le distingue des autres rapaces.Il arrive à se déplacer pendant de longues heures en spirales.
+
[[Image:Aigle royal (Aquila chrysaetos)-Rapace-9232.jpg|thumb|right|Un aigle royal en plein vol, maintenant sa proie entre ses serres.]]Quand il vole, l'aigle royal se démarque grâce à ses [[Aile|ailes]] légèrement retroussées vers le haut. Cette caractéristique le distingue des autres rapaces. Il arrive à se déplacer pendant de longues heures en spirales.
  +
 
L'aigle royal, lorsqu'il repère une [[Proie|proie]], peut faire des piquées (plongeon vers le sol) jusqu'à 300 km à l'heure.
  +
  +
== Habitat ==
  +
  +
L’aigle royal se rencontre dans les montagnes d’[[Eurasie|Eurasie]] : (Alpes, Pyrénées, Corse, Asie orientale, ...), au [[Maghreb|Maghreb]] et en [[Amérique du Nord|Amérique du Nord]]. Il occupe également le pourtour de ces territoires (pré-montagneux) et les territoires ouverts des [[Forêt boréale|forêts boréales]]. Une population niche également sur les hauts plateaux [[Éthiopie|éthiopiens]].
  +
  +
Le [[Nid|nid]], appelé [[Aire|aire]] comme chez tous les grands rapaces, est constitué de branchages dont l’entassement année après année peut mesurer plus de 5 mètres d’épaisseur. Il est situé dans des [[Falaise|falaises]] ou sur de vieux arbres, leur orientation varie en fonction de l’[[Altitude|altitude]] (de 100 à 2 000 mètres) et du [[Climat|climat ]](méditerranéen froid à continental).
  +
  +
== Reproduction ==
  +
  +
Chaque année, en mars ou avril, la [[Femelle|femelle]] pond de 1 à 3 œufs (souvent deux) blanchâtres tachetés de brun. Ils sont pondus à deux ou trois jours d’intervalle, ce qui espacera également les [[Éclosion|éclosions]] puisque la femelle commence à couver dès la ponte du premier œuf. La durée de couvaison varie de 41 à 45 jours. La femelle assure l’essentiel ou la totalité du temps de couvaison tandis que le mâle chasse pour la nourrir et défend le territoire.
  +
  +
La plupart du temps un seul jeune survit : durant la deuxième quinzaine de vie, le plus fort (souvent le premier éclos) agresse et finit par tuer le plus faible sans que la concurrence alimentaire ne le justifie, on parle de [[Caïnisme|caïnisme]]. Si le premier né est un mâle et le deuxième une femelle, généralement plus grosse qu’un mâle, la compétition est plus équilibrée et les deux jeunes peuvent parvenir à l’envol.
  +
  +
Passé l’âge de 11 semaines l’aiglon effectue son premier vol mais reste au voisinage de l’aire. Ensuite, il suit les adultes qui tuent des proies pour lui. À l’automne, avant de recommencer un nouveau cycle [[Reproduction (biologie)|reproductif]], les adultes poussent le jeune à partir. Celui-ci entame alors une période d’[[Erratisme|erratisme]], c’est-à-dire qu’il parcourt de vastes territoires, visitant souvent des régions à la [[Faune|faune]] riche comme la [[Camargue|Camargue]] ou le delta de l’Ebre. Il ne devient adulte qu’entre 4 et 6 ans, mais peut tenter de se mettre en couple dès la deuxième année avec un succès reproductif très faible.
  +
  +
Le mâle et la femelle sont fidèles à leur territoire. Aucune étude n’a été faite sur la fidélité des oiseaux entre eux. Les parades nuptiales, sous forme de piqués et festons peuvent débuter dès le mois de décembre. L’aire sera ensuite bâtie ou rechargée en branchages dans une falaise sous un surplomb, plus rarement dans un arbre.
  +
  +
== Nourriture ==
  +
  +
''Son régime alimentaire dépend des proies qu’il rencontre dans son milieu. En zone alpine, il est constitué essentiellement de [[Marmotte|marmottes]]. D'autres proies sont : les [[Lapin|lapins]], les [[Chevreuil|chevreuils]], les [[Bouquetin|bouquetins]], les [[Héron|hérons]], les [[Faucon|faucons]], les [[Belette|belettes]] ,les [[Serpent|serpents]] et les poissons''
  +
  +
== Vision ==
  +
  +
Il a une vue 7 fois plus perçante que celle d’un homme.
  +
  +
== Espérance de vie ==
  +
  +
Son espérance de vie est de 35 ans même si certains, en [[Captivité|captivité]], ne sont morts que vers 45 ans.
  +
  +
== Cri - bruit - chant de l'aigle royal : ==
  +
Sifflement, jappement ; l’aigle royal siffle, jappe, glatit et trompette
  +
  +
== Sources : ==
  +
https://www.instinct-animal.fr/aigle-royal/
  +
  +
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aigle_royal<br />
  +
<br />
  +
{{Portail Zoologie}}
  +
{{Portail Oiseaux}}
   
  +
[[Catégorie:Animaux]]
L'aigle royal, quand il repère une proie, il peut faire des piqués( ça veut dire qu'il plonge vers le sol) jusqu' à 300 km à l'heure.
 

Version actuelle datée du 30 janvier 2022 à 17:04

Aigle royal-6637.jpg
L'aigle royal est un grand rapace diurne qui appartient, comme la plupart des autres aigles, à la famille des accipitridés. Longtemps pourchassé, l'aigle royal est aujourd'hui un oiseau protégé dans plusieurs pays tel que la France.

Locomotion

Un aigle royal en plein vol, maintenant sa proie entre ses serres.
Quand il vole, l'aigle royal se démarque grâce à ses ailes légèrement retroussées vers le haut. Cette caractéristique le distingue des autres rapaces. Il arrive à se déplacer pendant de longues heures en spirales.

L'aigle royal, lorsqu'il repère une proie, peut faire des piquées (plongeon vers le sol) jusqu'à 300 km à l'heure.

Habitat

L’aigle royal se rencontre dans les montagnes d’Eurasie : (Alpes, Pyrénées, Corse, Asie orientale, ...), au Maghreb et en Amérique du Nord. Il occupe également le pourtour de ces territoires (pré-montagneux) et les territoires ouverts des forêts boréales. Une population niche également sur les hauts plateaux éthiopiens.

Le nid, appelé aire comme chez tous les grands rapaces, est constitué de branchages dont l’entassement année après année peut mesurer plus de 5 mètres d’épaisseur. Il est situé dans des falaises ou sur de vieux arbres, leur orientation varie en fonction de l’altitude (de 100 à 2 000 mètres) et du climat (méditerranéen froid à continental).

Reproduction

Chaque année, en mars ou avril, la femelle pond de 1 à 3 œufs (souvent deux) blanchâtres tachetés de brun. Ils sont pondus à deux ou trois jours d’intervalle, ce qui espacera également les éclosions puisque la femelle commence à couver dès la ponte du premier œuf. La durée de couvaison varie de 41 à 45 jours. La femelle assure l’essentiel ou la totalité du temps de couvaison tandis que le mâle chasse pour la nourrir et défend le territoire.

La plupart du temps un seul jeune survit : durant la deuxième quinzaine de vie, le plus fort (souvent le premier éclos) agresse et finit par tuer le plus faible sans que la concurrence alimentaire ne le justifie, on parle de caïnisme. Si le premier né est un mâle et le deuxième une femelle, généralement plus grosse qu’un mâle, la compétition est plus équilibrée et les deux jeunes peuvent parvenir à l’envol.

Passé l’âge de 11 semaines l’aiglon effectue son premier vol mais reste au voisinage de l’aire. Ensuite, il suit les adultes qui tuent des proies pour lui. À l’automne, avant de recommencer un nouveau cycle reproductif, les adultes poussent le jeune à partir. Celui-ci entame alors une période d’erratisme, c’est-à-dire qu’il parcourt de vastes territoires, visitant souvent des régions à la faune riche comme la Camargue ou le delta de l’Ebre. Il ne devient adulte qu’entre 4 et 6 ans, mais peut tenter de se mettre en couple dès la deuxième année avec un succès reproductif très faible.

Le mâle et la femelle sont fidèles à leur territoire. Aucune étude n’a été faite sur la fidélité des oiseaux entre eux. Les parades nuptiales, sous forme de piqués et festons peuvent débuter dès le mois de décembre. L’aire sera ensuite bâtie ou rechargée en branchages dans une falaise sous un surplomb, plus rarement dans un arbre.

Nourriture

Son régime alimentaire dépend des proies qu’il rencontre dans son milieu. En zone alpine, il est constitué essentiellement de marmottes. D'autres proies sont : les lapins, les chevreuils, les bouquetins, les hérons, les faucons, les belettes ,les serpents et les poissons

Vision

Il a une vue 7 fois plus perçante que celle d’un homme.

Espérance de vie

Son espérance de vie est de 35 ans même si certains, en captivité, ne sont morts que vers 45 ans.

Cri - bruit - chant de l'aigle royal :

Sifflement, jappement ; l’aigle royal siffle, jappe, glatit et trompette

Sources :

https://www.instinct-animal.fr/aigle-royal/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aigle_royal


Wikiboo Outils personnels